Compost urbain

De e-glop
Révision datée du 31 décembre 2012 à 13:08 par BeTa (discussion | contributions) (Page créée avec « == Qu'est-ce donc que cela ? == thumb|Double composteur Vous habitez en ville, dans une maison sans jardin ou dans un appartement. Descendre c... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Qu'est-ce donc que cela ?

Double composteur

Vous habitez en ville, dans une maison sans jardin ou dans un appartement. Descendre chaque jour vos poubelles finit par vous user. À moins que ce ne soit une question de sensibilité au milieu dans lequel nous évoluons ? Ou alors le fait que vous ayez envie de fertilisant naturel à fabrication maison pour vos bacs, ou autre jardinières de maraîchage urbain ? En dernier ressort, il peut s'agir simplement de "bon sens" : puisque nous générons des déchets valorisables, valorisons-les !

Donc... qu'est-ce donc que cette recette miracle qui saurait répondre à l'ensemble de ces intérêts complémentaires ? Il s'agit en fait d'un mécanisme "vivant" visant à la conversion de vos déchets verts (restes de légumes, miettes, pelures diverses, ou encore marc de café/thé ou même les déchets de la cage de votre rongeur domestique) en un substrat organique fortement fertilisant pour vos plantes d'intérieur ou de terrasse, votre potager domestique, les bacs qui ornent l'accès à votre humble logement... Bref, l'objectif est de produire un engrais naturel très efficace en minimisant vos déchets.

Pas mal quand le fait de monter vos 20kg de terreau à votre 3è étage vous épuise rien que d'y penser. Pas mal non plus quand le poids de votre poubelle vous effraie.

La fabrication

Il existe autant de solutions que de foyers ou que de bricoleurs du dimanche. Autrement dit, pas la peine de chercher les plans au centimètre près de votre futur composteur urbain. Une part d'imagination est nécessaire et le but de cet exemple est de la fertiliser !

Ici nous avions accès à des contenant plastiques à très bas coûts, voire de récupération. En effet, les deux composteurs que nous avons construits nous ont coûté moins de 20€ en tout, ce qui explique notre choix.

Préférons deux composteurs, afin de permettre le retournement de leurs contenus ainsi qu'une plus grande capacité de compostage (nous sommes 4 et pas mal de personnes de passage à la maison) ; ainsi qu'un bac intermédiaire avant l'utilisation en terre fertile du compost, pour améliorer son aération et que le processus se termine tranquillement.

Ainsi, notre premier composteur est composé de 3 seaux, le plus petit du plus petit en bas au plus grand en haut, fermé par un bricolage fait essentiellement d'une bassine retournée. Le second composteur est plus volumineux mais sur le même principe. Chaque étage supérieur est percé de gros trous nombreux permettant aux matières organiques de descendre ; en-dessous beaucoup moins de trous plus petits permettront aux liquides de passer dans le dernier récipient plus petit.

En haut du 3ème récipient, une bassine vient servir de toit, pour éviter les innondations lors de grosses pluies, mais également pour limiter l'invasion de diptères en trop grand nombre.

L'utilisation

Composteur-explications.jpg

Au quotidien

Dans la cuisine

Dans la cuisine une poubelle à déchets organiques (appelée "biotrash") permet de contenir les déchets issus directement de la cuisine. Elle est vidée environ une fois par jour dans le dernier des deux composteurs utilisé.

Toutes les semaines

Puisque nous vivons dans une région chaude à très chaude, nous vérifions l'état d'humidité du compost que nous arrosons au besoin.

Toutes les deux semaines

Nous réutilisons les liquides de 3ème étage, dilués 3 à 10 fois selon leur concentration, pour l'arrosage des plantes et de notre potager urbain.

Une fois un composteur plein

Toutes les 6 à 8 semaines environ.

En attendant les plantes...

Nous vidons alors bac supérieur du composteur le plus grand (qui composte depuis 2 à 3 mois environ au total) dans le grand conteneur où se trouve déjà de la terre et des restes précédents. Le bac du milieu peut être utilisé directement en enrichissement de la terre déjà en place.

Nous versons le contenu du bac supérieur du composteur le plus petit composteur dans le plus grand que nous venons de vider, ce qui permet au passage de retourner les déchets organiques et de les aérer. Le contenu du bac du milieu peut être utilisé directement en enrichissement de la terre déjà en place.

Nous pouvons récupérer des lombrics dans la grande bassine (ou que nous venons d'acheter ou de récupérer dans la nature) pour les mettre dans l'étage supérieur du grand composteur que nous venons de reremplir, afin de favoriser la "digestion" de notre composition.

Tous les six mois

Nous réutilisons le terreau formé dans le grand bac "de repos" pour enrichir et remplir nos bacs de potager urbain, nos plantes d'ornement, etc...

Composteur-plantes.jpg