Salut, mon copain, mon poto : Différence entre versions

De e-glop
Ligne 1 : Ligne 1 :
 +
[[Image:Quantic_&_Flowering_Inferno.jpeg|200px|thumb|right]]
 +
 
Les étoiles en couples, apportaient avec espoir<br/>
 
Les étoiles en couples, apportaient avec espoir<br/>
 
Un carrousel de couleurs, qui ressemblaient à la Cumbia.
 
Un carrousel de couleurs, qui ressemblaient à la Cumbia.

Version du 31 août 2018 à 16:35

Quantic & Flowering Inferno.jpeg

Les étoiles en couples, apportaient avec espoir
Un carrousel de couleurs, qui ressemblaient à la Cumbia.

Et tout d'un coup surgit, une reine tant espérée
C'était Elle, la Reine dont je rêvais
À ses pieds, j'ai vu la lune, les étoiles vibrantes,
Et un hymne à la fête est monté depuis les palmiers.

Une fois je suis resté, ici j'ai dormi sur la plage
Et là j'ai rêvé, que du ciel descendait
Un essaim d'étoiles, et le disque argenté de la lune,
Sur les vagues de la mer, leur lumière scintillait.

Tu vas me manquer, tu vas nous manquer.
Comme un hymne à la vie qui se termine.

Le 31 août 2018, sur la base des paroles de Quantic & Flowering Inferno de Sobre el Mar
En mémoire du 1er août 2018, il y a un mois.